Apparemment les Hindous sont fatalistes, ils acceptent leur situation et prennent la vie du bon côté en voyant le positif, ce qui expliquerait la lenteur de l'évolution par rapport au poids des castes et de la famille, à la situation de la femme.

J'ai été étonne en discutant avec un jeune d'une famille très fortuné de haute caste, ayant beaucoup voyagé en Europe au USA et qui m'a expliqué que son mariage avait été conclu par sa famille et qu'il n'avait vu sa femme qu'une fois avant les festivités qui ont durées 5 jours avec 500 personnes dans des hôtels somptueux (il m'a montré les photos).

Notre guide qui était de la caste des guerriers a été perturbé pendant notre séjour par les préparatifs du mariage de sa sœur pour qui il avait avec son père choisi l'époux de la même caste mais dans un village assez éloigné pour éviter les problèmes de consanguinité, il prévoyait des festivités sur plusieurs jour avec plus de 500 personnes. Officiellement il n'y a plus de dot mais comme dans les successions le patrimoine est transmis aux garçon, la fille reçoit sa part en cadeau au moment ou elle part s'installer dans la famille du mari. En l’occurrence elle allait recevoir une voiture, des bijoux, du mobilier, des meubles etc. Pour ce faire les frères économisaient depuis 3 ans en ouvrant un compte sur lequel la famille et les invités pouvaient faire des dépôts. (on retrouve ici à mon sens l'influence de l'Islam qui régente les prêts à intérêt).

Dans le comportement les hommes qui sont en contact avec des étrangers ou qui ont des emplois demandant un comportement et une tenue moderne l'accepte très bien pour eux et le supporte assez bien pour leurs interlocutrices professionnelles, mais imposent à leurs femmes ou leurs sœurs la tenue traditionnelle et le voile et ne sont pas d'accord pour les laisser travailler à l'extérieur !

L'hygiène et la propreté sont le dernier des soucis dans les villages et petites villes. Les sacs plastiques ayant servis de poubelles sont jetés n'importe où en général le long de la route. L'absence de tout à l'égout et de service de ramassage d'ordure complique les choses ainsi que le respect sans limite des animaux . Vaches, chiens, pigeons nous font donc profiter de leurs excréments en tous lieux et en tous temps. A ce propos les hôtels où nous couchions étaient souvent de haute qualité locales mais plusieurs piscines par exemple étaient dans un tel état que nous n'avons pas eu envie de nous y tremper.

Dans le domaine de l'éducation nous avons vu de très nombreuses écoles privés correspondant au niveau secondaire qui d'après leurs installations et équipements semblaient bénéficier de moyens importants, le secondaire public était très critiqué par notre guide de même que le primaire public. Il justifiait sa position par les effets pervers de la discrimination positive que le gouvernement a mis en place pour permettre à des gens de castes inférieur d'accéder à certains postes, ce qui a fait d'eux des nouveaux nantis qui n'ont pas de soucis d'emplois et sont souvent incompétents, les gens capables dont ils ont »pris les places » se tournent alors vers le privé. Ce qui est sur c'est que les publicités pour les écoles privés sont partout et que les ménages font des sacrifices énormes pour payer des études à leurs enfants.

Il faut à ce propos penser qu'en l'absence de protection sociale sérieuse on peut lorsqu'on finance des études à un enfant attendre un retour sur investissement pour tout la famille. De gros progrès sont en cours sur ce plan (cf courrier international de mars 2015) mais le il y a tant à faire !

Je ne parlerai pas des problèmes de spoliation des terres, de l'afflux vers les villes ; étant incompétent, mais vous pourrez rechercher en partant du mouvement Ekta Parishad né en Inde pour défendre les paysans.

Compte tenu de la démographie et de l'évolution du niveau de vie on construit énormément au Rajasthan la terre s'y prêtant on trouve un nombre incalculable de briqueteries et de véhicule transportant des briques cela va du beau camion à la charrette tirée par un cheval ou un dromadaire. Le problème c'est que pour cuire ces brique le combustible est généralement du bois ou de la bouse de vache, on voit donc tout au long des routes d'immenses cheminées crachant une fumée noire et épaisse.

Étant très curieux je rentre de voyage toujours satisfait de ce que j'ai vu et des rencontres que j'ai faites, et, c'est encore le cas. Au rayon des regrets : le manque de temps qui nous a conduit à faire des étapes parfois longues, et, un emploi du temps qui aurait pu être meilleur, certaines visites trop rapides, parfois des pauses trop longues.

IMG_0069

IMG_0082b

IMG_0106

IMG_0178

IMG_0205

IMG_0241

IMG_0911 copie

IMG_0915

IMG_1052b

IMG_0624