Cabrel posait la question dans une de ses chansons, et nous pouvons en cette journée mondiale de l'alimentation nous pouvons répondre non.

Quelques exemples ;

2 milliards de personnes souffrent de carences en oligos éléments et 2 autres millards souffrent eux d'obésité ! 150 millions d'enfants souffrent eux de rachitisme.

 

La perte et le gaspillage alimentaire coûtent annuellement 990 milliards de $ (environ 30% de la production alimentaire est jetée avant d'être emballée), la lutte contre la faim en nécessiterait 3,5 seulement.

 

En Afrique 1/3 des terres cultivables sont acquises je dirai même confisquées au bénéfice des pays riches, voir par exemple les cultures de roses qui ont nécessite des investissements énormes exploitent une M O bon marché et polluent pour expédier la production vers l’Europe.

 

Les réponses que met en place notre système poussent à une mécanisation, une industrialisation, à l'abandon des cultures vivrières, à une plus grande consommation d'eau et d'énergie fossile et vont souvent à l'envers de nos besoins à long terme pour donner une rentabilité bénéficiant à court terme à un petit nombre.

Lors des opérations printanières de nettoyage de la nature on constate que 70 à 80 % des déchets proviennent de l'industrie agroalimentaire.

 

Il est grand temps de revoir notre façon de produire et de consommer, à ce sujet nous pouvons puiser sans modération dans les idées de Pierre RABHI exprimées dans ses livres.

 

C'était mon petit coup de gueule du matin. Bonne semaine à tous.