Cette semaine de vacances a été aussi pour moi l'occasion de connaître la clientèle, l'ambiance, le fonctionnement, des hôtels à formule « all inclusive » .

La première chose qui interroge dans ce système est le prix comment font les différents acteurs concernés dans cette formule pour assurer une certaine rentabilité agences de voyages, cies aériennes, hôtels. La semaine que j'ai achetée, était vendue sur internet par différents sites, en agences classiques et voyagistes des grandes surfaces.

 

La majorité de la clientèle était constituée de retraités durant ma semaine de vacances.

 

Trois fois par jour les repas constituent un spectacle, la diversité et la quantité de nourriture proposée en libre service est impressionnante et incite les clients à laisser sur les assiettes des quantités elles aussi impressionnantes. Les fontaines à boisson coulent à flot.

 

Durant les repas, bien que les tables soient très proche les unes ds autres les gens bavardent peu, ceux qui sont venus ensemble restent dans leur groupe.

 

Dans la journée et soirée les boissons en libre services conduisent à un excès de consommation.

Une grande partie de la clientèle venant de pays à niveau de vie supérieur n'est là que pour profiter de la bouffe, de la boisson et du soleil l'objectif étant de rentrer chez soi le plus bronzé possible.

Je pense que ces séjours font la joie des fabricants de crème et à plus long terme des dermatos.

 

Une chose à remarquer est le nombre de personne plus ou moins obèses mais l'aspect positif est l 'absence de complexe qui fait que des pépères se baladent avec des shorts ou bermudas dont la ceinture sert de sous ventrière, et que des mamies exhibent dans des tenues moulantes ou des décolletés sans fond d'énormes poitrines tombantes et des cuisses à la dimension de mon tour de taille. En général ils sont tout blancs en arrivant puis rosissent et rougissent et enfin arrivent à être bronzés.

Pour leur déplacement hors de leur hôtel beaucoup louent des petits fauteuils électriques de handicapés dont il existe même des modèles deux places.

 

La plus grande partie de ces voyageurs ne visitent pas l'île mais restent à l'hôtel ou au club faisant parfois une ou deux excursions programmées.

 

Chaque fois que je voyage je culpabilise notamment à cause de la pollution engendrée par le transport, puis celle de la consommation d'eau de lessive etc, la vue des dégâts causés par la mondialisation me fait aussi mal dans des pays où les besoins sont autres que coca, starbuck Mac Do magasin luxe, émission de télé réalité et série tuant la culture locale....

Après cette semaine je m'interroge encore plus. Car la formule amplifie les défauts évoqués plus haut.

 

Heureusement quelques discussions avec quelques clients anglais, hongrois, polonais qui comme moi paraissaient étranger à ce monde, la découverte de beaux paysages et celle du carnaval le 3eme plus important du monde m'ont remonté le moral.

 

 

 

IMG_0121

IMG_0160

IMG_0199b

IMG_0201

IMG_0203